Humour
"Jeûner et se nourrir sans fin" — Brigitte Rosset

Pour son 5ème seul et scène et ses 30 ans de carrière, Brigitte Rosset nous livre une nouvelle expérience de vie intense et épique: sa semaine « jeûne et vitalité » dans les Alpes de Haute Provence. On y retrouve un savoureux mélange des portraits haut en couleurs des participants auxquelles se mêlent les personnages de ses précédents solos.  « Jeûner et nourrir son esprit » où comment poursuivre la découverte de ses multiples facettes, de ce qui la construit et de ce qui la fait vibrer, voilà la nouvelle proposition de l’humoriste.

Distribution

Mise en scène Christian Scheidt
Script-doctor et collaboration artistique Jean-Luc Barbezat
Création Lumière et régies Thierry Van Osselt
Scénographie Khaled Khouri
Costumes Anne-Laure Futin
Texte et jeu Brigitte Rosset
Administration et booking Régine Auer
Presse et Graphisme Intercom/Yann Vaucher
Production Amaryllis 17
Coproduction Amaryllis 17, Théâtre Benno Besson, Théâtre le Crève-Coeur
Remerciements Sibylle Blanc, Théâtre le Crève-Coeur/Aline Gampert
Soutiens Ernst-Göhner Stiftung, Schweizerische Interpretenstiftung SIS, Fonds Mécénat SIG

Plus d'informations

En novembre 2017, Aline Gampert, directrice du théâtre du Crève-Coeur, me proposait une carte Blanche et son théâtre de poche à disposition, pour imaginer un spectacle dans le cadre de sa saison 2017-2018.

Je me suis emparée avec bonheur de cette proposition et m’en suis servie pour transformer cette carte blanche en laboratoire de création d’un nouveau seul en scène. Pour la création de mes précédent seuls en scène, j’ai toujours opté pour un processus de maturation assez lent. J’aime avoir du temps, j’aime pouvoir tout remettre en question, par étapes. Dans cette nouvelle aventure, j’ai dû bousculer ces méthodes, ce qui m’a obligé à travailler dans une sorte d’urgence que j’ai pourtant aimée et qui m’a permis de tester de nouvelles façons de faire. Je me suis alors lancée dans ces représentations au Crève-Coeur, tout en continuant en parallèle le travail d’écriture, modifiant le texte et mon jeu, jours après jours.

Après 25 représentations de cette « carte blanche » à guichet fermé au Crève-Coeur, le projet a été rejoué une fois au printemps 2018 au théâtre du Jorat de Mézières, pari un peu fou que nous avons fait avec Michel Caspary, de passer d’un plateau de poche à la scène de la « Grange sublime ». Pari réussi qui a réuni plus de 900 spectateurs ravis.

Forte de cette expérience, et nourrie des retours et des sensations de ces représentations, j’ai laissé reposer le projet, et je suis retournée à l’écriture en début d’année 2019, pour peaufiner, corriger, réinventer la proposition et faire aboutir en douceur ce cinquième seul en scène.