Théâtre Musique
« J’avais douze ans, un plus grand écoutait L’ascenseur de 22h43, ça a commencé ce jour-là. Ensuite j’ai découvert ses disques, ses concerts à chaque nouvelle tournée. J’ai toujours voulu payer mes dettes, il se trouve qu’avec Hubert-Félix Thiéfaine j’ai une ardoise, c’est pourquoi j’écris ce monologue proche d’un soliloque en forme d’hommage, de reconnaissance d’avoir un jour rencontré son art! » — Philippe Soltermann

Philippe Soltermann avait douze ans lorsque son chemin croisa pour la première fois celui dʹHubert-Félix Thiéfaine. La musique du poète ne le quittera plus, comme une voix rassurante, lors des grands moments de la vie. Cʹest donc pour remercier cet immense artiste, pour lui dire son importance, pour régler ses dettes aussi, que Philippe Soltermann a décidé dʹécrire et de jouer ce monologue. Un texte qui parlera aussi bien aux amateurs du chanteur français quʹà tous ceux qui, un jour, ont trouvé refuge dans les mots, les notes, les gestes dʹun autre.

Réservation

35 chf, 30 chf, 0chf avec l'AG culturel

Ajouter à mon calendrier
Achetez vos billets

Distribution

Texte Philipe Soltermann
Mise en scène Lorenzo Malaguerra
Avec Philippe Soltermann
Lumières Laurent Schaer
Administration Désirée Domig
Soutien Ville de Lausanne