Théâtre
"Pour sa 8ème saison, Midi théâtre vous a concocté de drôles de menus… un cabaret loufoque et glamour, un show acrobatique sous haute tension, un duo déconcertant entre un homme et une partie (intime) de son anatomie, un spectacle de magie à entendre les yeux fermés, un trio musical et humoristique questionnant l’attrait du groupe, et enfin, un mythe grec revisité faisant resurgir du royaume d’Hadès la figure saisissante de Méduse…" — Midi Théâtre

Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler, le peintre, qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu.

 

C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont le chant d’une soprano et les mots d’un auteur hongrois dans l’incarnation lumineuse d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages.

Distribution

Texte Làszlo Krasznahorkai
Traduction Joëlle Dufeuilly
Mise en scène Laure Donzé
Jeu Hounhouénou Joël Lokossou
Chant Bénédicte Tauran
Accordéon Chrystel Sautaux
Scénographie et costumes Damien Comment
Production David Largo et Cie Invitez le monde

 

Plus d'info

Invitez le monde est née d’une rencontre avec le comédien béninois Hounhouénou Joël Lokossou. Ce dernier a créé déjà deux spectacles au Forum St-Georges de Delémont avec une compagnie de St-Louis. L’idée et l’envie s’est faite de développer un projet avec des acteurs culturels de Delémont. Le nom de la compagnie – en cours de création – est un anagramme de Delémont et de Zinvie, la ville natale de Hounhouénou Joël Lokossou. Il fait référence également au « tout monde » cher à Glissant Edouard. Cette jeune compagnie veut défendre des textes et des auteurs contemporains ou peu connus, dans une logique d’ouverture et de partage sur le monde.